logo-avion
couverture Airways

Airways

Le magazine de l'aviation civile
à découvrir et à adopter.

En kiosque début avril 2019

Abonnez-vous

affiche gifas

Groupement
des industries
Française
Aéronautique et Spatiales

Découvrir

Affiche asf

Le ciel est
notre seul limite

Découvrir

Actualités 1 - 3

France

actualité france
© Airbus

Spécialiste depuis plus de quatre ans de la classe affaires abordable entre Paris et New York, La Compagnie poursuit son développement avec l’ouverture d’une ligne saisonnière entre Nice et New York. Cette nouvelle offre renforce l’attractivité et le dynamisme de la Côte d’Azur. Avec l’arrivée de son premier A321neo fin avril, la compagnie française, désormais dotée de trois avions long-courrier, vient enrichir son offre transatlantique. Dès le 6 mai prochain et jusqu’en octobre, La Compagnie desservira Nice-New York en direct jusqu’à 5 fois par semaine. Les autres jours de la semaine, les passagers pourront bénéficier du partenariat de La Compagnie avec Worldwide by easyJet, et voler vers New-York, via Paris-Orly. Deuxième aéroport français avec un trafic premium important en provenance et à destination des États-Unis, Nice s’est imposée comme une évidence pour La Compagnie.

France

actualité France
© Air France

Malgré l’annonce d’Airbus d’arrêter la production de l’A380, la nouvelle direction d’Air France a décidé de conserver le très gros porteur dans sa flotte.
Cependant, la compagnie tricolore va réduire le format : de dix appareils actuellement en ligne, la flotte passera à cinq A380 dans les prochaines années. Le transporteur ne conservera que les cinq avions dont il est propriétaire, les cinq autres étant loués. Le B777-300ER a des coûts d’exploitation plus bas, avec une consommation de carburant plus avantageuse. Air France va néanmoins engager un chantier de rénovation de la cabine des cinq A380 restants à partir de 2020, avec le nouvel environnement « Best ». Aujourd’hui, les dix A380 desservent huit destinations : New York, Washington, San Francisco, Los Angeles, Mexico, Shanghai, Abidjan et Johannesburg. Atlanta s’ajoutera à la liste à partir du printemps 2019. Rappelons que l’avionneur européen a annoncé la fin de l’A380, le 14 février. Le dernier exemplaire sera livré en 2021.

France

actualité France
© Onera

La ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé qu’un montant exceptionnel de 160 millions d’euros est accordé par l’État à l’ONERA afin de financer le regroupement sur le plateau de Saclay à Palaiseau (Essonne) de ses trois implantations en Ile-de-France (Meudon, Châtillon, Palaiseau). Cette opération immobilière de grande ampleur sera pour partie financée grâce à la cession des terrains ainsi libérés. Ce projet, souhaité depuis de nombreuses années, permettra de renforcer les synergies internes à l’ONERA, tout comme avec les autres acteurs du plateau de Saclay. La ministre a également annoncé la signature d’un prêt exceptionnel de 47 millions d’euros accordé par la banque européenne d’investissement (BEI) pour moderniser le parc de souffleries de l’ONERA, le plus important en Europe. Ce prêt, le premier que la BEI accorde en Europe à un organisme de défense, permettra de consolider les infrastructures et de moderniser les instruments de métrologie de l’ONERA, afin de lui permettre de rester au meilleur niveau mondial, alors que la concurrence internationale s’intensifie.

A l'entraînement avant les démonstrations en vol
Boeing 737 MAX

Actualités 2 - 3

France

actualité France
© Rolls-Royce

Latécoère, partenaire de premier rang des grands constructeurs aéronautiques internationaux, a signé un nouveau contrat pour la fabrication de harnais moteurs pour Rolls-Royce, d’une valeur de près de 8 millions de dollars. Cette commande permettra à Latécoère d’obtenir, à partir de 2019, la certification SABRe (Supplier Management System Requirements). Le Groupe intègrera ainsi la liste des fournisseurs de confiance de Rolls-Royce. Les harnais produits équiperont les moteurs de nouvelle génération Pearl 15, destinés en premier lieu aux nouveaux avions d’affaires Global 5500 et 6500 de Bombardier. Cette production en build-to-print mettra en oeuvre des machines à surtressage semi-automatiques. Elle sera pilotée par les équipes Systèmes d’Interconnexion de Latécoère des sites de Labège et Liposthey, à partir de mi-2019. Les livraisons s’échelonneront jusqu’en 2024.

Portugal

actualité France
© Airbus

En 2018, TAP Air Portugal a transporté 15,8 millions de passagers, enregistrant une croissance de 10,4% par rapport à 2017.
Ce résultat est supérieur aux moyennes de croissance des compagnies en Europe et dans le monde. Les liaisons qui ont le plus contribué à cette croissance sont les liaisons européennes (hors Portugal), pour lesquelles TAP a transporté 932 000 passagers de plus qu'en 2017, soit plus de 10,7%. Sur les vols entre Lisbonne, Porto et Faro, la compagnie a transporté pour la première fois plus d'un million de passagers (1,1 million de personnes), soit une croissance de 9,4% par rapport à 2017. Les lignes africaines exploitées ont connu une forte augmentation : 116 000 de plus qu'en 2017 (pour un total de 1,1 million de passagers), ce qui représente une augmentation de 11,3%. Le principal pari et investissement de la compagnie sur le marché nord-américain s'est traduit par une augmentation de 9,6% du nombre de passagers transportés. Le coefficient d'occupation a été de 81%, soit 2 points de moins qu'en 2017, plaçant le taux d'occupation de la compagnie à des niveaux similaires à la moyenne européenne (81,7 %) et supérieurs à la moyenne mondiale qui, en 2018, avoisinait les 80 %.

Suède

actualité France
© Airbus

Scandinavian Airlines Systems (en suédois SAS AB) a annoncé avoir creusé ses pertes au premier trimestre, plombées par le prix des carburants et les effets de change négatifs (faiblesse de la couronne suédoise). La compagnie aérienne a essuyé une perte nette de de 469 millions de couronnes suédoises (44,5 millions d’euros) à l’issue du premier trimestre. Cependant, le chiffre d’affaires a progressé de 6,2%. SAS a transporté plus de passagers par rapport au premier trimestre 2018 et son taux de remplissage a progressé de 0,5 point pour s’établir à 68,7%. En avril 2018, la compagnie scandinave a commandé 50 Airbus A320neo supplémentaires en vue d’harmoniser sa flotte court et moyen-courrier, qui ne comptera plus que cette famille d’appareils du constructeur européen, à l’horizon 2023. Une flotte moderne totalement homogène plus facile et beaucoup moins chère à entretenir.

Canada

actualité France
© Bombardier

Bombardier Avions commerciaux annonce officiellement le lancement de son nouveau biréacteur régional de 50 place, le CRJ550.
La compagnie américaine United Airlines sera le client de lancement du CRJ550 (50 avions commandés), le premier avion de 50 places à trois classes au monde. Dérivé du CRJ700, le nouveau modèle vise à remplacer la flotte existante d’avions régionaux de 50 places vieillissants, soit un marché estimé à plus de 700 appareils. L’expérience de vol pour le passager sera la marque de fabrique du nouveau biréacteur régional. Il offrira une station libre-service pour les boissons, plus d’espace pour les jambes par siège et de nombreux rangements à bord pour les bagages à main. L’avionneur canadien vise un taux de disponibilité de 99,5%, et veut offrir une connectivité complète aux passagers avec en plus la suppression de l’enregistrement de bagages à la porte d’embarquement.

États-Unis

actualité France
© Aerion

Boeing a annoncé un partenariat avec Aerion Corporation en vue de lancer le programme d’avion supersonique AS2.
Dans le cadre ce partenariat, l’avionneur de Seattle fournira l’ingénierie, la fabrication et les ressources pour les essais en vol. Développé en collaboration avec la NASA, Aerion mise beaucoup sur l’AS2, un triréacteur d’affaires capable de transporter douze passagers à une vitesse de Mach 1,4 (1 728 km/h). L’appareil sera équipé de moteurs General Electric Affinity de 18 000 livres de poussée développés à partir du CFM56 franco-américain. Son aile à flux laminaire lui permettra d’optimiser l’écoulement d’air et réduire la traînée à vitesse supersonique. Aerion, qui a investi plus de 1 milliard de dollars dans le projet, envisage le premier vol de l’AS12 en 2023 et sa certification FAA en 2025. La société de jets privés Flexiet a déjà passé commande pour dix appareils.

États-Unis

actualité France
© Boeing

Boeing a diffusé des images de l’assemblage des ailes repliables du 777-9 (programme 777X) dans l’usine d’Everett.
La caractéristique principale du nouveau gros porteur de Boeing : ses extrémités d’ailes en matériaux composites peuvent se replier pour permettre à l’avion de circuler sur les aires des aéroports. L’envergure passe alors de 71,8 à 64,8 mètres, c’est-à-dire la même dimension que la voilure du 777-300ER de la génération précédente. Un équipement d’actionnement et de verrouillage électrique des ailes a été développé par l’allemand Liebherr-Aerospace. La FAA américaine a publié un cahier des charges qui regroupe dix exigences pour la certification de ce dispositif de relevage, une première dans l’aviation civile. Le vol inaugural du B777-9 est programmé en début d’année. Une première livraison à la compagnie de lancement Emirates est prévue en 2020. Plus gros biréacteur au monde, le 777-9 pourra accueillir 425 passagers en tri-classes et parcourir 14 075 km (7 600 nautiques).

Découvrez la première
Beluga XL d'Airbus

Découvrez la première
Beluga XL d'Airbus

Actualités 3 - 3

Japon

actualité pays bas
© Airbus

All Nippon Airways (ANA) continue de customiser certains de ses appareils. Après ses Boeing 787 et B777 dédiés au film Star Wars, la compagnie japonaise a choisi le premier de ses trois Airbus A380 pour porter une livrée commémorant la tortue verte d’Hawaï. Surnommé « Flying Honus », ANA déploiera son A380 pour la première fois en service commercial le 24 mai prochain, entre Tokyo-Haneda et Honolulu, une ligne touristique très fréquentée. Un deuxième A380 (livrée verte) sera mis en service dès cet été. Comme l’indique Airbus, il a fallu trois semaines aux 120 ouvriers pour peindre les 3 600 m2 de l’avion en utilisant 16 tons de couleurs différents. Plus de 900 pochoirs ont été nécessaires alors qu’en moyenne on en utilise 150 sur une livrée classique. L’A380 de la compagnie ANA est configuré pour transporter 500 à 550 passagers répartis en quatre classes. Il est propulsé par le moteur Rolls-Royce Trent 700.

Corée du Sud

actualité royaume uni
© Korean Air

La compagnie Korean Air célèbre cette année son cinquantième anniversaire avec une livrée spéciale sur des appareils déployés notamment en Europe.
Tout au long de l’année 2019, dix avions de la compagnie Sud-Coréenne, dont deux Airbus A380 présenteront une livrée spéciale avec le slogan « Beyond 50 Years of Excellence ». Fondée en 1969 et membre fondateur de l’alliance SkyTeam, Korean Air opère 460 vols par jour vers 124 destinations dans 44 pays. La compagnie dispose aujourd’hui d’une de 175 appareils dont 10 Airbus A380. Sur la ligne Paris-Séoul (une rotation par jour), la compagnie propose, depuis juin 2011, une configuration exclusive de seulement 407 sièges répartis en trois classes, le pont supérieur est dédié aux 94 sièges-lits Prestige Sleeper de la classe Affaire. Notons que la compagnie coréenne a opté pour le moteur GP7200 produit par Engine Alliance pour sa flotte de super-jumbo.

Chine

actualité espagne
© Airbus

Le groupe Qatar Airways a annoncé avoir acquis environ 5% du capital de China Southern Airlines, franchissant une nouvelle étape dans sa stratégie d’expansion internationale. Le montant de la prise de participation, qui fait entrer la compagnie du Golfe au capital d’un des trois premiers transporteurs aériens chinois, n’a pas été communiqué. Cet investissement confirme la stratégie d’investissement de Qatar Airways qui détient déjà 20% de la holding IAG (British Airways, Iberia, Aer Lingus), 10% de Latam Airlines, 49% d’Air Italy et 9,99% de Cathay Pacific. Cette opération qui concerne China Southern Airlines survient au moment où les relations entre Doha et Pékin semblent se réchauffer, la Chine étant devenue aujourd’hui, selon, le président de Qatar Airways (qui occupe aussi le poste de ministre des Finances), le troisième partenaire commercial.

Russie

actualité portugal
© Paul Bannwarth

Le conseil d’administration d’Aeroflot a confirmé la nouvelle stratégie qui vise à ouvrir d’ici 2023 quatre plateformes de correspondance ou hubs régionaux à Sotchi, Ekaterinbourg, Novossibirsk et Krasnoïarsk. Cette dernière servira de base pour les liaisons entre l’Europe et l’Asie du Sud-Est. Détenue à 54,7% par l’Etat russe, Aeroflot transporte chaque année 50 millions de passagers (19e rang mondial). Avec ses trois filiales (Rossiya, Pobeda et Avrora), le transporteur russe – membre de l’alliance Skyteam – ambitionne les 90 millions de passagers à l’horizon 2025. L’augmentation du nombre de passagers repose sur un accroissement très important de la flotte, qui passera de 250 à 500 appareils d’ici 2013. C’est principalement le parc des moyen-courriers (Boeing 737) et des avions régionaux (Sukhoï Superjet et Irkout MC-21) qui seront commandés par la compagnie. Des commandes bienvenues pour les deux avionneurs russes qui peinent à convaincre les compagnies aériennes étrangères.

Russie

actualité portugal
© Irkout

La production en série du bimoteur moyen-courrier MC-21 est retardé d’un an à cause des mesures punitives des États-Unis.
Les sanctions américaines, dues à la crise ukrainienne, bloquent la livraison des matériaux composites nécessaires à sa production. Le blocus touche la livraison de composites fournis par l’américain Hexcel et le japonais Toray Industries pour la fabrication des ailes. Selon la presse russe, la production en série est décalée d’un an et doit démarrer d’ici la fin 2020. Concurrent direct de l’A320neo et du Boeing 737 Max, le MC-21 est le projet le plus ambitieux de l’industrie aéronautique civile russe à ce jour. En 2015, les russes tablaient sur une part de marché de 10 à 15% pour le MC-21, ils ne visent plus aujourd’hui que 5% du marché mondial du monocouloir. Conçu par Irkout, le MC-21 a effectué son vol inaugural en mai 2017. Il peut transporter jusqu’à 211 passagers sur une distance maximale de 5 000 km. Annoncé 20% moins cher que l’A320 ou le B737, l’avion intègre de la technologie occidentale avec notamment le moteur Pratt & Whitney PurePower PW1000G. À ce jour, seules les compagnies aériennes russes Aeroflot et UTAir ont commandé le moyen-courrier.